Logo Quelle Différence

Quelle est la différence entre..?

Les réponses à vos questions sur les différences entre deux mots, animaux, fruits...

Quelle est la différence entre une SARL et une EURL ?

Différence modifiée le 14 Novembre 2019

Les créateurs d’entreprises sont tous passés par cette phase qui consiste à déterminer le statut juridique qui conviendra le mieux à leur activité. Cette étape est essentielle car elle va notamment délimiter votre responsabilité et le montant du capital engagé mais aussi définir le régime social et fiscal, ainsi que le nombre d’associés de votre société.
Si aujourd’hui près de 9 formes juridiques existent (AE, EI, EIRL, EURL, SASU, SARL, SA, SAS, SNC), deux d’entre elles, l’EURL et la SARL, sont les plus courantes sur le territoire français.

La SARL : Société À Responsabilité Limitée

La Société À Responsabilité Limitée est obligatoirement fondée par au moins deux associés et peut en posséder une centaine. Chaque associé détient une part du capital de l’entreprise : plus elle est grande et plus le pouvoir exercé l’est aussi. Le pourcentage de détention du capital est en effet égal au pourcentage des droits de vote lors d’une Assemblée Générale des Associés.
D’un point de vue de la fiscalité, la SARL est soumise à l’impôt sur les sociétés. Sur le plan social, le gérant bénéficie soit du RSI (s’il est gérant majoritaire, c’est à dire s’il détient plus de 50% des parts de l’entreprise), soit de la protection sociale des salariés (s’il est gérant minoritaire).

L’EURL : Entreprise Unipersonnelle À Responsabilité Limitée

L’Entreprise Unipersonnelle À Responsabilité Limitée est représentée par un associé unique. C’est lui qui est à l’origine de toutes les décisions qu’il doit retranscrire dans un registre.
Le régime fiscal dépend de la personnalité juridique de l’associé. Si c’est une personne morale (une entité), l’EURL est soumise à l’impôt sur les sociétés. Si c’est au contraire une personne physique (vous), elle est soumise à l’impôt sur le revenu. Quant au régime social, le gérant (associé unique) cotise au RSI.

Et les points communs entre l’EURL et la SARL ?

Comme vous l’aurez compris, la SARL et l’EURL ont toutes les deux la particularité de limiter la responsabilité du créateur d’entreprise. C’est à dire qu’en cas de faillite, vous ne pourrez pas rembourser aux parties prenantes plus que ce que vous avez engagé au départ. La responsabilité de l'entrepreneur est donc limitée au montant de son apport.

Autre caractéristique commune, plusieurs domaines d’activités ne sont pas compatibles avec ces deux formes juridiques. C’est le cas des assurances, des entreprises de capitalisation et d’épargne mais aussi de toutes les professions libérales réglementées.

Dernier point commun essentiel entre la SARL et l’EURL, peu importe la forme juridique que vous choisissez, votre entreprise est dans l’obligation d’avoir un siège social, c’est à dire une adresse administrative et juridique légale. C’est l’adresse officielle de votre société qui figure sur tous les documents importants tels que l’extrait Kbis, les factures, les bons de commande, les courriers etc… Le siège social va également déterminer la nationalité de votre entreprise et cela est important car selon les pays, la fiscalité et la législation varient.

Une fois que votre entreprise est immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés, plusieurs possibilités s’offrent à vous afin de choisir votre siège social :

- Vous pouvez déclarer votre domicile, dont vous êtes propriétaire, comme le siège social de votre entreprise.
- Vous pouvez louer un local qui fera office de siège social.
- Vous pouvez aussi domicilier votre entreprise. C’est à dire que l’adresse du siège social ne sera pas un lieu physiquement présent mais simplement une boîte aux lettres pour recevoir le courrier. Le numéro de téléphone correspondant à cette adresse pourra également rediriger vers un standard, si besoin. Dans le cas d’une domiciliation dans un local commercial, vous pourrez aussi recevoir vos clients et collaborateurs.

Facebook Twitter